sammax

« Nous venons dans la paix, la joie, et avec des pistolets super puissants.»

Le point&click, rien de meilleur, surtout lorsqu’il s’agit de Sam & Max Saison 2 : Au-delà du Temps et de l’Espace. Le point&click sur PC … On pointe, on clique, le tout avec un hot-dog à la main sans salir ni son clavier ni sa souris (sauf si l’on rit trop), que demander de plus ?

Qu’est ce que Sam & Max ? Ce sont tout d’abord les deux personnages principaux d’un comics créé par Steve Purcell, audacieusement intitulé Sam & Max. Le chien (Sam) et le lapin (Max) sont devenus les grands acteurs d’un jeu digne de LucasArt, licence reprise par Telltale Games.

J’avais déjà joué à Sam & Max Saison 1 : Sauvez le Monde, j’étais donc impatiente de retrouver mes deux policiers « freelance » préférés. Duo fracassant, on incarne Sam, le policier classe qui se promène en costard avec un flingue qui en ferait rougir plus d’une, toujours suivi de son acolyte Max, un lapin tout mignon qu’on aurait absolument pas envie de câliner. Du moins, pour les plus raisonnables d’entre nous. Le duo trouve sa force dans la différence : Sam qui est plus ou moins terre à terre, et Max qui ne rêve que d’une chose : recourir à la violence dès que l’occasion se présente, même si elle ne se présente pas. Une alchimie qui produit des dialogues … détonants.

Passons aux choses sérieuses : Episode n°1 - Le Père Noël est une enflure. « Monsieur Spatule est devenu … l’axe du mal ! » Monsieur Spatule ? Vice-président et accessoirement poisson rouge décoratif. Mais un Destruk-Tronc 9000 vient déranger la discussion en menaçant de tuer les deux protagonistes. Sans pitié, il attaque nos compères à coups de chansons françaises. Rien ne peut y faire face, pas même le meilleur ami métallique de Sam ; pour le vaincre, une bonne connaissance des classiques est donc impérative. Une fois terrassé, le robot laisse dévoiler son expéditeur. Le générique d’introduction se lance sur un fond de musique jazzy et une fois terminé on se retrouve au Pôle Nord ; oui, là où le Père Noël a établi ses quartiers. Problème : le Père Noël est possédé et menace de tuer quiconque s’oppose à lui, elfe, chien ou lapin. Comment sauver l’esprit de noël ?

Sam et Max s’embarquent une nouvelle fois dans une aventure pleine d’énigmes farfelues et de dialogues à vous muscler le visage, le tout ponctué par des petits jeux parfois cruels, mais surtout tordus (comme renverser, sous la demande des F.L.I.C.S, le plus de jouets possibles à l’aide de la Desoto). On y retrouve nos voisins et amis comme Bosco, Sybil, Jimmy deux dents ou Stinky (en fait, pas vraiment Stinky). A part l’histoire, rien de nouveau (oui, vous êtes donc condamnés aux allers-retours incessants qui font en partie la magie et la durée de vie de Sam & Max). La difficulté de l’épisode n’est donc comme à son habitude pas insurmontable, il suffit de bien observer les décors et surtout, surtout, de se (re)mettre dans la peau de Sam et Max. Allez, agir comme un lapin psychotique ? Je suis sûre que vous en rêvez tous.